LA RECHERCHE SUR L'ENFANT ET SON ENVIRONNEMENT
 

L'Orée organise des groupes de travail sur les nouvelles connaissance sur le jeune enfant composés de professionnels divers.

En effet, depuis une quinzaine d'années les observations, recherches et expérimentations autour du nourrisson foisonnent. Celui-ci est devenu selon l'expression de S. LEBOVICI, le sujet exemplaire d'une "approche transdisciplinaire".

Elles visent à promouvoir l'esprit de recherche et le travail d'équipe, à partir des supports suivants :

  • documents audio-visuels,
  • exposés de textes,
  • confrontations d'expériences,
  • jeux, mise en situation, travaux de groupe

Un responsable de stage est chargé de l'animation et de la coordination des intervenants appelés à participer aux sessions en fonction de leur compétence spécifique. Pour consulter la liste des professionnels intervenants actuellement dans les stage de l'Orés, cliquez ici.

Psychologues, pédiatres, psychoanalystes, psychiatres, mais aussi ethologues, linguistes, anthropologues et autres chercheurs se passionnent pour les "compétence précoces" du nouveau-né.

Ces travaux dont les plus connus sont ceux de BRAZELTON, de STERN... (citons MONTAGNE en France) se confrontent à d'autres, plus anciens, comme ceux de DOLTO, SOULE, KREISLER ou SPITZ et BOWLBY, etc...

  

Liste des publications mises à dispositions par l'Orée.

Ils rejoignent également les recherches sur les carences affectives de M.DAVID et Geneviève APPEL et les réalisations effectuées dans les collectivités d'enfants à partir de l'expérience de LOCZY.

Mous avons interrogé à partir de là, la théorie psychoanalytique essentiellement sur l'établissement de la relation d'objet, la controverse autour de la notion de narcissisme primaire et sur les étapes archaiques mal connues avant la représentations symbolique.

Nous avons constaté par ailleurs, combien le vide théorique était important dans le secteur de la petite enfance (à noter combien peu de psychologues y travaillent) et que leur conception du bébé=tube digestif, était loin d'etre morte chez les professionnels.
Cette conception fondent des pratiques préjudiciables au développement futur de l'enfant.

Toute une population de petits enfants continuent à risquer de graves carences essentiellement dans les couches les plus démunies de la socièté et qui souvent sont repérés comme "cas sociaux".

 
Les groupes de travail

Les groupes de travail de l'Orée ont abouti à l'organisation de Journées d'Etudes.

Celles organisées en 1996 dont le thèmes était "Lier-Délier", ont porté sur les liens parents-enfants. Elles ont rassemblé 450 professionnels de l'enfance, essentiellement de la région du Nord Est de la France.

Celles organisées en juin 1998, sur le thème "Fonction maternelle et paternelle - quel espace et quelle positions pour les professionnels" ont également rassemblé près de 500 personnes.

Suite à ces deux colloques, un groupe de réflexion sur les modalités d'aide à la parentalité a été mis en place.